Please reload

Posts Récents

Ce que la thérapie manuelle peut et ne peut pas faire, par Diane Jacobs

April 19, 2017

1/4
Please reload

Posts à l'affiche

"Brain Architecture" fiche de lecture 1

10/04/2017

Il faut continuer à apprendre, il faut chercher à comprendre. C'est ainsi que nous deviendrons de meilleurs thérapeutes.


Je vous suggère de lire à travers ce blog un résumé de lecture du livre « Brain Architecture », écrit par Larry W. Swanson et publié en Californie (USA) par Oxford University Press. L'édition que j'ai lue est la deuxième, publiée en 2012. (Dans le blog de www.techniquebowen.com, on fait le résumé de lecture de "How do you feel" de A.D. Craig et dans le blog de www.niromathe.ca, on fait le résumé de lecture de « Explain Pain" de David S. Butler et G. Lorimer Moseley). Ce ne sont pas des traductions des livres, mais des points forts de chaque chapitre, avec parfois des commentaires.

 

Ainsi, lorsque je le croirai pertinent,  je vais me permettre de faire des liens avec ce que nous faisons en thérapie manuelle, que ce soit Bowen, Niromathé, DNM ou autres techniques. Le patient a toujours la même physiologie de toute façon. Les textes des livres seront en italiques. Mes commentaires en écriture normale. Ce travail durera plusieurs semaines, abonnez-vous aux blogs pour recevoir les articles à mesure qu'ils seront publiés. Vous pouvez aussi partager sur Facebook !!


Louise Tremblay


Chapitre 1


Réflexion à propos du cerveau


Depuis au moins l’époque de la Grèce antique, l’homme se questionne à propos du cerveau. Bien des poètes se sont demandés si la pensée était dans le coeur ou dans l’esprit.


Aujourd’hui on perçoit le cerveau comme l’organe qui contrôle le système nerveux, un parmi une dizaine de systèmes fonctionnels interactifs du corps.


Le système nerveux prédomine sur les autres et possède deux fonctions principales :


(a) La première est de diriger les interactions avec le milieu extérieur, de deux façons :

  • en contrôlant les comportements

  • et par le traitement des informations sensorielles qui proviennent de l’environnement à travers les yeux, les oreilles, le nez, la langue et la peau.


La réflexion, ou la cognition, est une fonction de base du cerveau provenant de cette interaction du système nerveux avec l’environnement.


(b) Le système nerveux contrôle la condition interne du corps et assure le traitement des informations sensitives viscérales du coeur, de l’estomac, des organes génitaux, etc.
 

Le sentiment, ou l’affect, est une fonction de base du cerveau dérivé du contrôle des viscères par le système nerveux.
 

On peut dire que:

  • le cerveau est un organe du système nerveux pris en totalité;

  • l’esprit est un produit de l’activité du cerveau;

  • penser et sentir sont des composants de l’esprit.

Comment le cerveau produit-il les comportements (qui ne sont que le produits de mouvements musculo-squelettiques qu’on voit chez les autres personnes ou les animaux) ?


Comment le cerveau produit-il la pensée et les sensations (qui sont des états conscients internes provenant d’expériences personnelles et de déductions chez d’autres) ?


Dans les années 70, un nouveau champ interdisciplinaire a été créé, les Neurosciences, qui intègre toutes les approches allant de la psychologie, à la philosophie et aux sciences de la nature (biologie, chimie, physique) pouvant emmener un élément de réponse à ces questions. Toutes ces sciences convergent autour d’un même centre : le cerveau.


En rapport avec le cerveau, un thème domine dans toute l’histoire : la localisation de la fonction.


Il en ressort que des descriptions précises de l’aspect physique sont des préalables nécessaires pour la compréhension précise de l’aspect fonctionnel. En d’autres mots, des conclusions logiquement valables à propos de la fonction ne peuvent pas être tirées de déductions ou d’expériences fondées sur un modèle physique inexact.


Deux thèmes principaux reviendront tout au long du livre :


1- Un bon modèle doit être décrit et compris en termes et concepts clairement définis tout autant que les relations entre ces termes et concepts.


2- Il existe trois façons de simplifier la compréhension de systèmes biologiques complexes :

  • l’approche historique de l’humanité

  • l’approche évolutive à travers les temps géologiques

  • l’approche du développement à partir de l’embryon

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags