Please reload

Posts Récents

Ce que la thérapie manuelle peut et ne peut pas faire, par Diane Jacobs

April 19, 2017

1/4
Please reload

Posts à l'affiche

"Brain Architecture" fiche de lecture 2

14/04/2017

Chapitre 2 : Comment fonctionne le cerveau


La plupart d’entre nous ne pensons pas à notre cerveau jusqu’à ce que quelque chose aille mal. Nous nous demandons alors pourquoi et que pouvons-nous faire pour aller mieux. Pour trouver des réponses, nous irons vers la médecine, vers des neurologues et des psychiatres, qui souvent prescriront des médicaments ou une chirurgie dans le but de soulager certains symptômes plus ou moins efficacement, pour plus ou moins longtemps. Mais si vous demandez aux 10 plus grands spécialistes en neurosciences comment le cerveau travaille, comment il pense, comment il sent, comment il perçoit et comment il réagit comme une unité, vous aurez 10 réponses très différentes.


Lorsqu’on tente d’expliquer les principes généraux de l’anatomie et des fonctions du cerveau, il est clair qu’on est devant un état incertain des choses. Le cerveau est l’objet le plus complexe de l’univers et nous n’avons pas encore compris son organisation de base. Ni Mendeleyev (tableau périodique), ni Einstein (théorie de la relativité), ni Darwin (théorie de l’évolution) n’ont réussi à saisir ou à articuler les principes généraux de son architecture et personne n’a réussi à présenter une théorie ou un modèle cohérent de son organisation fonctionnelle.


En fait, même les spécialistes en neurosciences ne s’accordent pas sur une liste des constituants de base du cerveau et encore moins sur ce que fait chacune des parties et comment elles interagissent pour produire nos pensées, nos sensations et nos actions. Étant donné cette ignorance, on comprend pourquoi il n’existe pas de remèdes ou de solutions pour les maladies du cerveau (AVC, dépression, retard mental, épilepsie, démence, addictions, schizophrénie, autisme, etc).


On a besoin de trouver, à travers la recherche, de nouveaux principes directeurs ; c’est nécessaire, avant de penser à trouver comment guérir ces maladies. C’est le défi des neurosciences.


Tout au cours de la longue histoire de la biologie, de grands penseurs ont contribué à l’idée que nous avons encore aujourd'hui des fondements physiques du comportement, des pensées et des sensations. En retraçant leurs idées, nous faisons deux choses : d’abord l’inventaire de ce que nous connaissons actuellement, et puis réaliser quels sont les domaines où nous sommes encore profondément ignorants, ou totalement dans l’erreur.


On ne peut comprendre la structure et la fonction du cerveau qu’en l’étudiant dans le contexte plus large de la structure et de la fonction du corps. D’un côté, il n’y a aucun doute que le cerveau contrôle le corps. De l’autre, la structure du corps sculpte profondément la structure du cerveau en développement et en évolution. Cela nous ramène à il y a 2500 ans, à Aristote, élève de Platon et père de la biologie comparative, de la biologie du développement et de la biologie théorique.

 

à suivre

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Retrouvez-nous

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Rechercher par Tags